B 2 B eBusiness

Antonio Fiori : Un secteur financier toujours plus vulnérable

Spread the love

Rien en matière de régulation des agences de notation et des hedge funds. Cela démontre combien il était inutile de chasser ces marchands ; il ne fallait point les forcer à quitter le temple, mais faire écrouler le temple sur leurs têtes. Elles ont abouti à l’instinct et à l’intelligence. On ne doutera point de la justesse du résultat obtenu, et l’on ne s’enquerra point si les deux calculateurs sont sujets à se tromper une fois sur vingt, ou une fois sur cent. Interrogations aussi, et surtout, sur les compétences de la métropole, dont les plus importantes ne seront accordées qu’en 2017, c’est-à-dire en pleine année électorale ; interrogations enfin sur l’image de cette structure auprès des citoyens, qui devront rapidement comprendre son utilité, ce qui implique donc un solide leadership à sa tête. Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Ne choisis tes amis que parmi tes égaux ». Moi, je les écoute, et ils m’aiment bien. Ces fonds seraient financés à hauteur des conversions de créances acceptées par les pays créanciers, la gouvernance de chaque fonds d’investissement bilatéral étant assurée par l’État débiteur (la Grèce) et l’État créancier. Cela comprend naturellement le tourisme, le commerce et l’artisanat, l’économie sociale et solidaire, les industries culturelles. Mais cette conquête ne peut se réaliser sans l’évolution nécessaire de sa gouvernance. On note une forte croissance de la consommation d’huiles. Le French Bashing, que l’on croyait jadis apanage britannique, est devenu en effet un des fonds de commerce les plus employés par la presse (souvent conservatrice) outre-Rhin. Et comment les problèmes relatifs à une âme réelle, à son origine réelle, à sa destinée réelle, pourraient-ils être résolus selon la réalité, ou même posés en termes de réalité, alors qu’on a simplement spéculé sur une conception peut-être vide de l’esprit ou, en mettant les choses au mieux, précisé conventionnellement le sens du mot que la société a inscrit sur une découpure du réel pratiquée pour la commodité de la conversation ? En organisant le rire, elle accepte la vie sociale comme un milieu naturel ; elle suit même une des impulsions de la vie sociale. Il a pendant un temps les ardeurs de la jeunesse, puis l’épuisement, l’accablement du vieillard. L’un a le commerce extérieur, l’autre le déficit ; l’un a un tissu de PME à fortes marges et créateur d’emplois, l’autre de grandes entreprises championnes mondiales. Le monde ne peut se passer d’hommes cultivés. Le changement opéré est donc insignifiant. Cette trahison de ses électeurs par Syriza est un évènement heureux pour l’avenir économique de la Grèce. Et l’on aurait raison de le dire, si nous étions de pures intelligences, s’il n’était pas resté, autour de notre pensée conceptuelle et logique, une nébulosité vague, faite de la substance même aux dépens de laquelle s’est formé le noyau lumineux que nous appelons intelligence. De là des variétés innombrables dans les impressions tactiles, selon les variétés de configuration, de structure et de fonctions des organes de l’animal et des téguments qui les protègent. Les Chinois vont réduire leur « intensité carbone »Nous aurons certainement droit à de grands titres sur les promesses, les engagements et les objectifs qui ressortiront de ce sommet de Varsovie. Nous avons montré ailleurs que le plaisir était, dans une force, la conscience de son augmentation, que la peine était au contraire la conscience de l’amoindrissement. Avançons alors davantage ; obtenons qu’il coïncide avec un de ces mouvements incontestablement réels, absolus, que nous produisons nous-mêmes. La même logique peut s’appliquer au marché de l’immobilier. Le degré de cohésion se mesure d’après la quantité de force qu’il serait nécessaire de dépenser pour rompre cet équilibre, c’est-à-dire par la quantité de mouvement qu’il faudrait ajouter au mouvement des atomes pour les rendre capables de triompher de leur résistance réciproque et de sortir de leur enchevêtrement. En Allemagne, on a constaté avec intérêt que la France demande à présent une prolongation des délais à 2018 pour faire revenir le déficit budgétaire à 3 % du PIB.

Archives

Pages