B 2 B eBusiness

Antonio Fiori : La rigueur, la fleur au fusil

Spread the love

Ici les liens de solidarité se relâchent, et il y a plus de carrière au jeu des combinaisons fortuites : là, au contraire, les liens se resserrent, et l’unité systématique est accusée plus fortement. En quelque sorte la rente augmente la taille du gâteau, et la mauvaise qualité de la gouvernance permet à certaines professions de se servir directement de larges parts de ce gâteau. Ainsi, de ce que le fait psychologique est accroché à un état cérébral, on ne peut conclure au « parallélisme » des deux séries psychologique et physiologique. Quand Platon réalisait ses idées, il ne procédait pas autrement. Les chercheurs se réfèrent souvent à ce paradoxe sous le vocable de « malédiction des ressources naturelles ». Alors que la ‘consanguinité’ des Conseils est vue comme un facteur de vulnérabilité, cette diversité est d’autant plus positive. Fin février, après d’âpres discussions, le nouveau gouvernement grec et ses créanciers de la zone euro sont parvenus à un accord qui associe mesures immédiates et prolongation pour quatre mois du programme d’aide financière. Le soupir de soulagement a été général. Quand la philosophie prétend appuyer cette thèse paralléliste sur les données de la science, elle commet un véritable cercle vicieux : car, si la science interprète la solidarité, qui est un fait, dans le sens du parallélisme, qui est une hypothèse (et une hypothèse assez peu intelligible[1] ), c’est, consciemment ou inconsciemment, pour des raisons d’ordre philosophique. C’est parce qu’elle a été habituée par une certaine philosophie à croire qu’il n’y a pas d’hypothèse plus plausible, plus conforme aux intérêts de la science positive. Ces discussions seront au moins aussi difficiles. Partons d’un constat actuel : les internautes s’intéressant moins au contenu promotionnel, ce dernier a de moins en moins de chances d’apparaître dans leur fil d’actualité. Si une opinion était une possession personnelle, n’ayant de valeur que pour le possesseur, si d’être troublé dans la jouissance de cette possession, était simplement un dommage personnel, cela ferait quelque différence que le dommage fût infligé à peu de personnes ou à beaucoup. La « revalorisation des surplus » – formule positive qui privilégie une approche « solution » plutôt que la culpabilisation – reste amplement non structurée, chaotique et artisanale, eu égard au potentiel et aux outils techniques disponibles et nonobstant les louables efforts et démarches entreprises par les acteurs depuis quelques années. Or, dès qu’on demande aux faits des indications précises pour résoudre le problème, c’est sur le terrain de la mémoire qu’on se trouve transporté. Mais là où il y a des « gisements » de produits alimentaires et non-alimentaires, des filières marchandes et innovantes différentes existent et se créent régulièrement. Je veux dire que l’état cérébral n’en dessine qu’une petite partie, celle qui est capable de se traduire par des mouvements de locomotion. Voici ce principe : le seul objet qui autorise les hommes, individuellement ou collectivement, à troubler la liberté d’action d’aucun de leurs semblables, est la protection de soi-même. La diversité des options de revalorisation contribue à faire sortir les gisements de la poubelle et fait émerger de nouveaux marchés circulaires. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « On gagne toujours à taire ce que l’on n’est pas obligé de dire ». Non point par une démonstration expérimentale qui tombe sous les sens ; encore moins par des arguments en forme, comme ceux qui sont à l’usage des logiciens et des géomètres. Prenez une pensée complexe qui se déroule en une série de raisonnements abstraits. Un pacte nationalGrâce à la dynamique du Pacte national et de l’actuelle mission interministérielle de « lutte contre le gaspillage alimentaire », emmenés par l’ancien ministre de l’Agroalimentaire et député Guillaume Garot, un écosystème d’acteurs impliqués s’est peu à peu institutionnalisé, qui se parlent, se rencontrent, cherchent des convergences quoiqu’ayant des intérêts différents ; ils expérimentent des démarches nouvelles et cette manière volontariste et participative portera ses fruits.

Archives

Pages